Lire attentivement la notice !

Porsche Suisse – À la poursuite du soleil en 718 Spyder RS : la plus radicale des 718 exige de l’engagement. Mais elle donne beaucoup en retour, au corps et à l’esprit.

   

Le but, c’est le chemin :

Le but, c’est le chemin :

Pour aller de Lugano à Brissago, il y aurait des chemins plus rapides, mais sans doute pas de plus beaux.

La Commission fédérale de la nutrition (CFN) estime qu’il existe en Suisse un « déficit général en vitamine D ». Chez les enfants, une carence en vitamine D entraîne un durcissement insuffisant des os.

Dans son élément :

Dans son élément :

La 718 Spyder RS est particulièrement à l’aise dans les virages serrés.

Chez les adultes, cette carence peut entraîner un ramollissement des os et les rendre plus vulnérables aux blessures. Le manque de vitamine D peut être compensé par l’alimentation, par exemple en consommant des poissons gras, du jaune d’œuf ou des champignons. Le corps peut lui aussi en produire, mais il a besoin pour cela de la lumière du soleil. Or nous en recevons trop peu en passant beaucoup de temps au bureau ou dans une voiture fermée. Même en été.

Une capote de toit au lieu d’une injection de vitamines

Pour pallier la carence en vitamine D, Porsche prescrit la 718 Spyder RS, la façon la plus pure de faire le plein de soleil et d’air frais. Poids plume de 1 410 kg, puissance de 500 ch (718 Spyder RS: Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 13,0 l/100 km, Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 294 g/km) et un purisme inégalé parmi les autres sportives ouvertes de Zuffenhausen.

Vue spectaculaire :

Vue spectaculaire :

Arrêt photo au barrage du Lago di Palagnedra dans les Centovalli.

Priorité ici à la conduite ouverte, santé oblige ! Mais dans la vie, tout ne se passe pas toujours comme prévu : à l’heure convenue pour la cure de vitamines façon Porsche, le soleil se cache derrière une épaisse couche de nuages, et des gouttes de pluie s’écrasent sur le pare-brise et sur la capote de secours légère, protection étanche qui recouvre pour l’instant le Sypder RS. Il ne nous reste qu’à prendre le tunnel du Gothard en direction du Tessin, solarium de la Suisse et véritable gisement de vitamine D.

Traitement hormonal de substitution

Sur le versant sud du Gothard, le temps a beau être sec, un coup d’œil vers le ciel peut faire douter que cela se maintienne. Mieux vaut donc que la voiture conserve sa capote. Car sur ce point, la 718 Spyder exige de l’engagement : contrairement à d’autres versions Boxster, le toit ne s’ouvre pas et ne se ferme pas d’une simple pression sur un bouton pendant la conduite. Il faut le retirer à la main et le ranger dans le coffre. Avec un peu d’entraînement, deux petites minutes suffisent.

Une expérience sans filtre :

Une expérience sans filtre :

Dans la 718 Spyder RS ouverte, on fait littéralement corps avec l’environnement.
Pas un gramme de trop :

Pas un gramme de trop :

La capote se range à l’arrière manuellement, sans aucun mécanisme électrique.
Moins de poids, plus de dynamisme :

Moins de poids, plus de dynamisme :

Construction légère dans le détail grâce aux boucles d’ouverture de portemenant à Graglio.

Le roadster à moteur central le plus puissant de la maison Porsche montre néanmoins une certaine souplesse : le toit reste en place comme protection contre la pluie ou le soleil, mais la lunette arrière se range dans le coffre, ce qui permet de faire entrer plus d’air et de son dans l’habitacle. Les capitaines de bateaux à moteur connaissent ce principe sous le nom de « bimini top ». C’est la configuration idéale pour monter à Vico Morcote depuis Lugano. Certes, sur la « Strada da Carona », nous ne trouvons ni soleil ni vitamine D. Mais combinée à la trajectoire parfaitement précise du Spyder RS en virage, cette route de montagne sinueuse offre d’autres avantages. Par exemple dès que le moteur atmosphérique de quatre litres sort des bas régimes et monte jusqu’à 9 000 tours en livrant un spectacle sonore unique, juste derrière les chasseurs de soleil installés sur les sièges baquets en carbone. Les sons bénéfiques, et surtout la musique, peuvent provoquer une libération de dopamine dans le cerveau. Cette hormone du bonheur est source de motivation, de bonne humeur et de bien-être accru. Et il ne fait aucun doute que les six chambres de combustion produisent un son comparable à une musique.

Idylle tessinoise :

Idylle tessinoise :

À Vico Morcote, au-dessus du lac de Lugano, l’ensoleillement est garanti.

Production de vitamine activée

Dans le petit village de Morcote, au bord du lac de Lugano, nous trouvons enfin la source de vitamines tant attendue : le soleil resplendit dans le ciel. La capote, plus légère de 16,5 kg que celle du Boxster, mécanisme compris, disparaît maintenant complètement dans l’espace de rangement situé derrière les sièges. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande jusqu’à une demi-heure d’ensoleillement par jour en été, le matin ou en fin d’après-midi, et jusqu’à une heure au printemps et à l’automne, pour produire suffisamment de vitamine D. Longer le lac de Lugano jusqu’à la frontière italienne à Monteggio nous en laisse largement le temps, en nous gratifiant en plus çà et là d’un peu de dopamine.

Un bol d’air pur… et on remet les gaz

Luino, sur la rive orientale du lac Majeur, est célèbre pour son grand marché qui se tient tous les mercredis. Et cette localité offre au bord du lac de nombreux cafés et restaurants. L’endroit idéal pour une pause lunch, que la météo nous aurait de toute façon imposée : l’essuie-glace doit déjà reprendre du service. Après quelques manipulations, voilà le « bimini top » de nouveau solidement arrimé sur le Spyder RS.

Solution de compromis :

Solution de compromis :

Le « bimini top » protège du soleil ou de la pluie, mais laisse entrer le son dans le cockpit.

Revigorés et protégés de la pluie, nous reprenons notre chasse au soleil. Sur les routes italiennes en lacets, étroites et sinueuses qui montent du lac à Graglio, la plus légère des 718 est totalement dans son élément et semble même échapper aux nuages de pluie. Alors, la capote disparaît à nouveau dans le coffre. 

Virages en épingle et passages de frontière

Notre itinéraire nous ramène en Suisse à Indemini avec d’innombrables virages en descendant vers Locarno, puis reprend la direction de l’Italie en passant par les Centovalli. Au-dessus de nous, le soleil nous procure du bien-être, pendant que le Spyder RS nous enchante à chaque virage. Près de Camedo, nous entamons une dernière boucle sinueuse qui serpente en territoire italien. Contrairement à celui de la GT4 RS fermée, le châssis du Spyder RS privilégie une utilisation sur route. Et ici, on finit vraiment par apprécier, car le revêtement des routes italiennes n’est pas toujours du niveau d’un circuit de course moderne. Après tout, quand on récolte des vitamines, on préfère éviter d’être secoué de toutes parts pendant sa mission !

Mission accomplie :

Mission accomplie :

Difficile de trouver plus excitant que la 718 Spyder RS pour partir à la recherche de vitamine D.

Autour d’un espresso à Brissago, nous déclarons notre mission « Vitamine D » accomplie, malgré des signes avant-coureurs défavorables. Si ce résultat n’est pas scientifiquement prouvé, toujours est-il que l’effet positif d’une sortie au soleil en Spyder RS se ressent nettement. Il est vivement recommandé de suivre cette cure !

Info

Retrouvez l’itinéraire suivi et d’autres propositions ici.

Philipp Aeberli
Philipp Aeberli

Articles connexes

Consommation et émissions

718 Cayman GT4 RS

WLTP*
  • 13,0 l/100 km
  • 295 g/km

718 Cayman GT4 RS

Consommation et émissions
Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 13,0 l/100 km
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 295 g/km
Classe d'efficacité: G
A
B
C
D
E
F
G 295 g/km

718 Spyder RS

WLTP*
  • 13,0 l/100 km
  • 294 g/km

718 Spyder RS

Consommation et émissions
Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 13,0 l/100 km
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 294 g/km
Classe d'efficacité: G
A
B
C
D
E
F
G 294 g/km

911 Carrera GTS

WLTP*
  • 11,0 – 10,5 l/100 km
  • 251 – 239 g/km

911 Carrera GTS

Consommation et émissions
Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 11,0 – 10,5 l/100 km
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 251 – 239 g/km
Classe d'efficacité: G
A
B
C
D
E
F
G 251 – 239 g/km

Taycan Turbo GT with Weissach package

WLTP*
  • 0 g/km
  • 21,3 – 20,6 kWh/100 km
  • 538 – 555 km

Taycan Turbo GT with Weissach package

Consommation et émissions
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 0 g/km
Consommation électrique en cycle mixte (WLTP) 21,3 – 20,6 kWh/100 km
Autonomie électrique en cycle mixte (WLTP) 538 – 555 km
Autonomie électrique en cycle urbain (WLTP) 673 – 699 km
Classe d'efficacité: A
A 0 g/km
B
C
D
E
F
G