Une édition limitée pas comme les autres

Porsche en France – Les secrets d’une série spéciale : la 911 Carrera GTS Le Mans Centenaire Edition est un hommage à l’histoire de Porsche aux 24 Heures du Mans. C’est aussi la première édition limitée réservée à un marché spécifique qui aura le privilège d’entrer aux archives du musée Porsche.

   

Porsche et le temps, c’est une longue histoire de complicité. Une histoire qui s’inscrit dans la durée lorsqu’il s’agit d’engagement ou de fidélité. Soixante-douze années de participation aux 24 Heures du Mans, aucune autre marque ne peut en dire autant. Une histoire qui s’inscrit dans l’instant lorsqu’il s’agit d’aller chercher le moindre centième devant le chronomètre. Pas moins de 14 records, 19 victoires au général et 110 victoires de classe dans l’épreuve mancelle, cela ne s’obtient pas sans l’obsession d’être toujours dans le bon timing. Celui de la 911 Carrera GTS Le Mans Centenaire Edition est parfait. Lancée pour célébrer les 100 ans du double tour d’horloge, elle a vu le jour l’année des 75 ans de la marque et des 60 ans de la 911 ! 2023 marque également les 72 participations de Porsche dans cette course mythique… 72 comme le code postal de la ville du Mans. Ce sera aussi le nombre d’exemplaires, exclusivement réservés à la France, de cette version exclusive qui fait déjà date.

Un mythe et une légende :

Un mythe et une légende :

l’année de ses 60 ans, la légendaire 911 rend hommage, dans une série limitée réservée au marché français, à la course mythique des 24 Heures du Mans, née en 1923.

L’idée d’un modèle hommage pour le centenaire des 24 Heures du Mans remonte à fin 2020. Comme tous les ans depuis 2017, Porsche AG encourage, au niveau mondial, la création de séries spéciales par pays. Une démarche qui répond à la volonté de la marque de développer la personnalisation et la différenciation de ses sportives et de valoriser le savoir-faire de son département sur-mesure Exclusive Manufaktur. Chaque pays est libre de proposer le projet qu’il sera chargé de développer par la suite en cas de validation. Parmi les conditions requises, l’édition spéciale doit présenter un lien fort entre Porsche et le pays considéré. En décembre 2020, face à 13 autres pays, Porsche France dévoile son projet d’une édition limitée célébrant les 100 ans du Mans prévus en 2023. Quelques mois plus tard, l’idée reçoit l’aval de la maison mère.

Derrière cette série spéciale, une histoire de rencontres entre passionnés.

La 911 Carrera GTS Le Mans Centenaire Edition est avant tout un travail d’équipe. Dès le feu vert donné, il faut réunir les compétences pour faire de ce modèle une réalisation authentique, en accord avec l’aura de l’événement à célébrer. Porsche France, Porsche AG via le département Style Porsche et le centre R&D de Weissach, Porsche Exclusive Manufaktur mais aussi l’Automobile Club de l’Ouest (l’organisateur des 24 Heures du Mans) se mobilisent autour du projet. Le cahier des charges se dessine peu à peu, mais une difficulté apparaît rapidement. Comment résumer une histoire aussi riche que celle de Porsche aux 24 Heures du Mans ? La réponse vient de deux modèles de course emblématiques, désignés pour servir d’ancrage historique et de source d’inspiration : la 356 SL de 1951, celle par qui tout a commencé, et la 911 GT1 de 1998, qui a réalisé un doublé historique… il y a tout juste 25 ans. Le timing, encore.

Esprit de filiation :

Esprit de filiation :

la 911 Carrera GTS s’inspire de l’élégance intemporelle de la 356 SL de 1951. Elle s’habille de la couleur inédite « Le Mans Silver » et reprend les stries sur la vitre de custode.

Pour faire naître un modèle hommage fidèle à l’histoire, il faut réunir les inspiratrices. Ce qui ne pose pas de difficulté particulière pour la 911 GT1 de 1998, exposée au musée Porsche. La 356 SL, en revanche, est la propriété d’un collectionneur privé… inconnu. Après un véritable travail d’enquête réalisé par les Archives du musée, la voiture est localisée aux États-Unis, au fin fond de l’Oregon ! Contact est pris avec Cameron Healy, le collectionneur, et Rod Emory, l’un des plus grands spécialistes mondiaux de la restauration de 356, qui a travaillé quatre ans sur la 356 SL de 1951. Des rencontres humaines précieuses avec des passionnés qui embrassent immédiatement le projet et y apportent leur savoir-faire. Pour les besoins de la restauration, Rod Emory avait en effet recréé la couleur originale de la 356. Des recherches et essais sur lesquels le studio couleur de Porsche va s’appuyer pour mettre au point l’inédite peinture « Le Mans Silver ». Une teinte raffinée, aux reflets satinés, qui différencie l’édition limitée du déjà très large nuancier de gris existant.

Le choix de la GTS comme base s’impose rapidement. Si d’autres modèles auraient également fonctionné, c’est cette version de la 911 qui respecte le mieux l’esprit des 24 Heures du Mans. Une sportive de gentleman driver, capable de faire tomber des temps sur un circuit et de reprendre la route par la suite... À l’image du circuit manceau, composé à la fois de portions de piste et de routes nationales. C’est aussi la GTS qui offre la plus grande liberté en matière de personnalisation et de design spécifique. Pas moins de 25 pièces inédites sont ainsi créées et homologuées avec, pour toutes, le prérequis du respect de l’héritage et la quête de la perfection dans la réalisation.

Pendant deux ans, chaque pièce de design est imaginée, affinée, modélisée et développée. Des tests, grandeur nature, sont réalisés en adaptant certains éléments sur les 911 personnelles de collaborateurs en Allemagne. Grant Larson, le designer du premier Boxster, apporte son expertise au développement en qualité de directeur des projets spéciaux au département Style Porsche. Chaque choix est le résultat d’une réflexion poussée pour que la forme de la réalisation corresponde au sens historique qu’il y a derrière. La vitre de custode, par exemple, a suscité de nombreux débats pour définir la couleur du sticker, le nombre de stries, leur espacement ou leur orientation. Au final, c’est la pièce se rapprochant le plus de celle de la GT1 qui a été retenue.

Pour la postérité :

Pour la postérité :

aussi incroyable que cela puisse paraître, cette photo de la 911 hommage aux côtés des 356 SL de 1951 et GT1 de 1998, sur le circuit des 24 Heurs du Mans, a été réalisée sans trucage.

Février 2023, le prototype de la 911 GTS Le Mans Centenaire Edition est né. Un chapitre de l’histoire vient de s’achever pour les équipes de Porsche France ayant œuvré à son développement. Mais une autre page s’ouvre immédiatement avec la révélation au grand public. Porschistes, réseaux sociaux, presse… attendue de personne, la série spéciale Le Mans Centenaire Edition est accueillie comme si elle était espérée de tous. Une aventure humaine qui ne pouvait s’achever sans un épilogue qui a d’ores et déjà marqué l’histoire. La 911 GTS Le Mans Centenaire Edition a retrouvé ses illustres inspiratrices, l’élégante 356 SL de 1951 (affrétée spécialement des États-Unis par son propriétaire) et l’impressionnante 911 GT1 de 1988, sur le circuit de la plus célèbre course d’endurance au monde à l’occasion d’une séance photo. L’histoire de Porsche aux 24 Heures du Mans n’a pas fini de s’écrire… 

Mathieu Chevalier
Mathieu Chevalier
Articles connexes

Consommation et émissions

911 Carrera GTS

WLTP*
  • 11,4 – 10,4 l/100 km
  • 258 – 236 g/km

911 Carrera GTS

Consommation et émissions
Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 11,4 – 10,4 l/100 km
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 258 – 236 g/km
Classe d'efficacité: G
A
B
C
D
E
F
G 258 – 236 g/km