Code stylistique

Michael Mauer, designer en chef de Porsche, nous fait découvrir les coulisses du design des futurs modèles électriques. Il nous livre les secrets de beauté de la Porsche Mission E Cross Turismo, dévoilée au Salon de l’automobile de Genève.

THÈME - Les blocs optiques : la signature visuelle des modèles électriques

THÈME - Les blocs optiques : la signature visuelle des modèles électriques

Commentaire - Des lignes tout en retenue

« Les éléments de design des modèles électriques permettent de les distinguer au premier coup d’œil des modèles à moteur thermique. Il ne s’agit pas de revenir sur l’identité de la marque, mais de créer un style propre. Ainsi, l’agencement des blocs optiques à l’avant, au milieu des prises d’air, adoucit les lignes extérieures. La signature visuelle à quatre points lumineux est immédiatement reconnaissable, même tous feux éteints. À l’arrière, le monogramme Porsche est rétroéclairé, et le bandeau lumineux indique désormais le niveau de charge de la batterie. »

« Si le Bleu Électrique est la signature chromatique du nouveau concept, l’agencement des blocs optiques en est la signature stylistique. Aucun doute : il s’agit bien d’une Porsche électrique. » Michael Mauer
THÈME - Bleu ÉLECTRIQUE

THÈME - Bleu ÉLECTRIQUE

Commentaire - Instauration d’un code couleur

« Le Bleu Électrique des jantes de la Mission E Cross Turismo tranche avec le Vert Acide des modèles hybrides. La teinte est reprise sur le bord supérieur des moulures de bas de caisse, à l’avant comme à l’arrière. Sur le plan purement technique, les jantes séduisent par leur structure géométrique. Leur design, qui allie stabilité et légèreté, ouvre un vaste champ de possible en termes de personnalisation, notamment par l’ajout d’éléments en carbone. »

THÈME - Silhouette

THÈME - Silhouette

Commentaire - Entre Mssion E, Panamera et Macan

« Sur le principe, la Mission E Cross Turismo est un tout-terrain ultraplat, une sportive avec une personnalité de SUV. La ligne de toit rehaussée pour accommoder les batteries logées sous les sièges arrière n’échappe pas non plus au regard. Les dimensions en hauteur et en largeur créent une certaine tension dramatique, avec des proportions taillées pour des performances dignes d’une sportive. »

« Le passage à la motorisation électrique marque d’une pierre blanche l’histoire de Porsche. Il en fut de même lorsque le refroidissement à eau a remplacé le refroidissement à air sur la 911 : le design des phares avait également fortement évolué. » Michael Mauer
THÈME - Fente d’éclairage

THÈME - Fente d’éclairage

Commentaire - Évocation de l’univers du rallye selon Porsche

« Les deux rayères horizontales à l’avant sont un clin d’œil aux phares proéminents présents sur les anciens modèles de rallye Porsche. Ces ouvertures pourraient accueillir, à l’avenir, des capteurs destinés à la conduite autonome. »

Michael Mauer
Michael Mauer

Michael Mauer est designer en chef de Porsche depuis 2004, et directeur du design au sein du groupe Volkswagen depuis fin 2015.

Articles connexes

Consommation et émissions

718 Spyder RS

WLTP*
  • 13,0 l/100 km
  • 294 g/km

718 Spyder RS

Consommation et émissions
Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 13,0 l/100 km
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 294 g/km
Classe d'efficacité: G
A
B
C
D
E
F
G 294 g/km

911 Carrera GTS

WLTP*
  • 11,0 – 10,5 l/100 km
  • 251 – 239 g/km

911 Carrera GTS

Consommation et émissions
Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 11,0 – 10,5 l/100 km
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 251 – 239 g/km
Classe d'efficacité: G
A
B
C
D
E
F
G 251 – 239 g/km

Taycan Turbo GT with Weissach package

WLTP*
  • 0 g/km
  • 21,3 – 20,6 kWh/100 km
  • 538 – 555 km

Taycan Turbo GT with Weissach package

Consommation et émissions
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 0 g/km
Consommation électrique en cycle mixte (WLTP) 21,3 – 20,6 kWh/100 km
Autonomie électrique en cycle mixte (WLTP) 538 – 555 km
Autonomie électrique en cycle urbain (WLTP) 673 – 699 km
Classe d'efficacité: A
A 0 g/km
B
C
D
E
F
G