Que la lumière soit

Le nouveau Porsche Cayenne a récemment été révélé. Il marque les débuts dans le monde entier des premiers phares HD Matrix LED, qui transforment la conduite de nuit en un festival de lumière.

   

Ces phares semblent projeter un film sur la voie. Tandis que le nouveau Cayenne roule sur l’autoroute, le système d’éclairage s’allume automatiquement et déroule un tapis de lumière particulièrement lumineux devant le SUV. Si le véhicule s’approche du véhicule le précédant, le tapis se raccourcit et lors d’un changement de voie, il s’élargit pendant un court instant pour éclairer les deux voies. Le spot lumineux rectangulaire est maintenu dans sa propre voie de circulation comme par des aimants. 

Les nouveaux phares HD Matrix LED du nouveau Cayenne nous font pénétrer dans une nouvelle dimension de la technologie d’éclairage. Cette fonction décrite dans le scénario est baptisée « éclairage de la voie ». Afin d’obtenir la plus haute précision possible lors de la projection pour l’éclairage de la voie, le système utilise les données de la caméra avant et du système de navigation. Cette option s’inscrit parmi les nombreuses fonctions de ce système d’éclairage innovant, plus clair et plus intelligent que jamais. Les 65 536 LED des deux phares principaux du Cayenne éclairent l’obscurité jusqu’à 600 mètres de distance et sur une largeur confortable avec des feux de route permanents à commande intelligente. Cette fonction innovante apporte un plus significatif en termes de confort et de sécurité. Un progrès visible.

Les feux de chantier et les feux de rétrécissement s’activent automatiquement lorsque les marquages routiers correspondants sont détectés et facilitent, là encore par un tapis lumineux, le franchissement des passages étroits. Sur autoroute, l’activation des feux de route permet en outre de masquer très efficacement les conducteurs assis en hauteur dans les camions arrivant en sens inverse. Ces feux de route adaptatifs coupent de manière ciblée l’éclairage de la structure centrale séparant les deux sens de circulation. Le Cayenne assure également un éclairage diurne sur les routes de campagne nocturnes : tout véhicule arrivant en sens inverse est masqué avec précision. Mais ce n’est pas tout : les phares utilisent en outre l’énergie lumineuse libérée par les LED dont l’intensité est réduite et la transmettent directement aux zones situées à droite et à gauche. Malgré le masquage des véhicules circulant en sens inverse, l’éclairage global ne perd donc pas significativement en intensité.


Indéniablement Porsche – le rêve de l’éclairage du futur

Ces phares très haut de gamme sont la nouvelle empreinte visuelle de la marque, et indéniablement Porsche. En effet, la conception des feux de croisement des phares HD Matrix LED représente une réinterprétation visionnaire des feux diurnes à 4 points typiques de la marque, d’où son caractère unique. Le phare génère toutes les fonctions d’éclairage, de jour, de croisement et de route via quatre modules. Une harmonie parfaite entre le design et la fonction.

Une nouvelle signature :

Une nouvelle signature :

ce phare principal HD Matrix LED génère pour la première fois toutes les fonctions d’éclairage de jour, de croisement et de route via quatre modules. Les quatre points lumineux sont constitués de deux modules chacun, répartis sur une rangée supérieure et une rangée inférieure. Chacun des quatre modules présente dans sa partie supérieure une étroite bande LED pour les feux diurnes. Les deux composants de la rangée inférieure accueillent les modules matriciels HD.

L’idée d’un éclairage diurne, de croisement et de route à 4 points avait déjà fait grand bruit il y a une dizaine d’années à l’avant d’une super voiture de sport : la Porsche 918 Spyder, qui avait fêté sa première mondiale en septembre 2013 au salon IAA de Francfort. Cette super sportive était équipée de quatre points LED dans un seul phare. Avec au milieu le module multifonctionnel des feux de croisement et de route à LED. Cinq points la nuit, quatre le jour. Déjà à l’époque, deux esprits inventifs du centre de développement Porsche de Weissach avaient imaginé concevoir un jour à partir de là un éclairage diurne et nocturne à quatre points : le designer Heinz Redlich et l’ingénieur Robert Hähle. L’un conçoit en tant que responsable du studio de conception avec son équipe les phares et des feux arrière de demain, tandis que le second, en tant que responsable du département développement de l’éclairage et de la visibilité, veille à leur matérialisation technique. « Dans nos réflexions, le sujet a vraiment pris corps avec la 918 », résume aujourd’hui Heinz Redlich. « Elle était équipée d’un phare intégralement à LED de niveau compétition, donc très léger et très efficace. Et là, nous avons fait ressortir ces quatre points sur les feux diurnes de manière si convaincante qu’ils ont fini par caractériser l’ensemble de la marque. » 

L’une des questions les plus fréquentes à l’époque : est-ce que cela fonctionne aussi de nuit avec les quatre points ? Réponse : non. Cela était encore techniquement impossible, car les feux de croisement nécessitaient d’autres modules que les feux de jour. Selon Heinz Redlich : « Nous avons néanmoins toujours gardé le sujet à l’esprit. »

Que la lumière soit :

Que la lumière soit :

voilà 10 ans que le designer Heinz Redlich (à gauche) et l’ingénieur Robert Hähle rêvent de l’éclairage du futur. C’est désormais une réalité.

Robert Hähle et Heinz Redlich ont continué en parallèle à faire évoluer l’éclairage Porsche avec leurs équipes. Le premier phare HD Matrix LED à 84 points lumineux, qui a fait ses débuts sur la Panamera en 2016, reste à ce jour l’un des meilleurs systèmes du marché. Mais même ainsi, il était encore impossible de générer un éclairage à quatre modules au lieu de cinq. Ce qui n’a pas empêché nos experts de maintenir leur objectif à long terme. « À partir de 2016, nous avons échangé intensément sur la question des phares LED intégraux à quatre points », se souvient Robert Hähle. « Car nous avions alors entrevu une nouvelle technologie pointer à l’horizon. » Il s’agissait de l’éclairage matriciel HD à haute résolution, un système renfermant des milliers de points lumineux dans un seul phare. Cette technologie n’était toutefois pas encore mûre pour la production en série. Il fallait également déterminer lequel des différents systèmes matriciels, et avec quelle résolution, serait le mieux adapté pour Porsche au plan technique. Puis vint la percée décisive : en 2018, il est apparu chez un sous-traitant établi que les recherches sur le matériel et le logiciel étaient suffisamment avancées pour que la nouvelle technologie, et donc peut-être enfin les feux de croisement à 4 points, puisse passer au stade de la production en série.

« Nous avons alors été chargés d’élaborer une feuille de route pour la stratégie d’éclairage », raconte Hähle. « Paramètre déterminant : il s’agissait ici de concevoir une technologie destinée à plusieurs séries à la fois. » Le challenge consistant à développer en simultané un système d’éclairage commun d’une extrême complexité destiné à des véhicules totalement différents était lancé. Pour la première fois, la lumière intégrale d’un phare a pu être répartie sur quatre modules. Ces phares HD Matrix LED innovants ont été testés en phase finale dans le nouveau tunnel lumineux de Porsche à Weissach, une installation qui comprend une piste d’essai à deux voies de plus de 100 mètres de long et 15 mètres de large dédiée à l’éclairage de demain.

Des modules HD avec grand-angle et téléobjectif

Les quatre points lumineux du nouveau phare principal HD Matrix LED sont constitués de deux modules chacun, répartis sur une rangée supérieure et une rangée inférieure. Chacun des quatre modules présente une étroite bande LED pour les feux diurnes. Grâce aux deux modules bifonctionnels supérieurs, dotés chacun de six LED, Porsche génère l’éclairage de la zone frontale ainsi que des feux de route d’appoint. Les deux modules HD proprement dits sont situés dans la rangée inférieure. Au centre de chacun d’entre eux se trouve une puce LED. Sur une surface de la moitié d’un ongle de pouce sont ici disposées 16 384 micro-LED par module, dont chacune peut être commandée de manière ciblée. Porsche utilise à cet effet les signaux de la caméra avant et ses services Connect en ligne. Au-delà, les données du châssis et les mouvements connexes de la carrosserie, de même que l’angle de braquage et les données de navigation sont utilisés pour une répartition intelligente de la lumière.

Une matrice lumineuse active :

Une matrice lumineuse active :

HD signifie haute définition. Chaque phare est doté de 32 768 LED intégrées dans deux puces dont la surface ne représente même pas la surface de la moitié d’un ongle de pouce. Soit un total de 65 536 pixels lumineux dont chacun peut être commandé de manière ciblée. Avec un niveau de performances qui offre plus de confort et de sécurité que n’importe quel système d’éclairage existant.

La précision et la résolution de la projection lumineuse sont telles que l’on pourrait de fait projeter des films sur un écran en utilisant le module LED. Cette métaphore est d’ailleurs tout à fait appropriée puisque la lumière est effectivement projetée à travers l’obscurité par des objectifs. Le module HD extérieur est équipé d’un objectif grand-angle qui assure un éclairage sur une grande surface, tandis que dans le même temps, le module placé à l’intérieur du phare, doté d’un téléobjectif, projette une lumière extrêmement claire au centre du champ lumineux. La fusion de ces modules d’éclairage permet de cumuler un éclairage très large et une intensité lumineuse extrêmement forte dans la zone centrale. Robert Hähle, Heinz Redlich et leur équipe sont ainsi parvenus à créer la vision de la lumière du futur.

Nouveau Cayenne avec cockpit incurvé

Le Porsche Cayenne opère la synthèse entre le dynamisme d’une voiture de sport et le confort d’un SUV haut de gamme. Porsche a maintenant fait évoluer cette formule à succès de manière fondamentale.

Signes distinctifs extérieurs : la silhouette du Cayenne est expressive et athlétique. Un nouvel avant, associé à des ailes plus bombées, un nouveau capot et des phares HD Matrix LED optionnels soulignent la largeur du véhicule. Trois nouvelles peintures sont par ailleurs disponibles.

Réagencement intérieur : le Porsche Driver Experience, initialement inauguré sur le Porsche Taycan, met l’accent sur l’axe du conducteur. Les fonctions fréquemment utilisées sont placées directement sur le volant ou juste à côté. Ainsi, le levier d’assistance à la conduite, situé derrière à gauche, offre désormais des fonctions supplémentaires pour commander les systèmes d’assistance. Pour la première fois, le levier de sélection de la boîte automatique se trouve sur le tableau de bord. Le cockpit restylé comprend un combiné d’instruments entièrement numérique de 12,6 pouces, réalisé en Curved Design. Le nouveau Cayenne prend par ailleurs soin de votre santé : un système de qualité de l’air filtre les polluants de l’air respiré dans l’habitacle.

Désormais davantage d’efficacité et de dynamisme avec une puissance accrue dans les trois versions de motorisation. 

Cayenne S: Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 13,4 – 12,4 l/100 km, Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 303 – 282 g/km
Cayenne: Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 12,1 – 10,8 l/100 km, Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 275 – 246 g/km
Cayenne E-Hybrid: Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 1,8 – 1,5 l/100 km, Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 42 – 33 g/km, Consommation électrique en cycle mixte (WLTP) 30,8 – 28,7 kWh/100 km, Autonomie électrique en cycle mixte (WLTP) 66 – 74 km, Autonomie électrique en cycle urbain (WLTP) 77 – 90 km

Une évolution du moteur V8 biturbo de quatre litres développe 474 ch (349 kW), tandis que le moteur V6 biturbo de trois litres optimisé atteint 353 ch (260 kW). Le moteur six cylindres constitue en outre la base du groupe motopropulseur du Cayenne E-Hybrid. En association avec un moteur électrique de 176 ch (130 kW), la puissance du système atteint 470 ch (346 kW). L’autonomie en mode purement électrique peut atteindre 90 kilomètres.

Microsite

En savoir plus ici sur le design et la technologie des nouveaux phares LED HD Matrix.

Thomas Fuths
Thomas Fuths

Articles connexes

Consommation et émissions

Cayenne

WLTP*
  • 12,1 – 10,8 l/100 km
  • 275 – 246 g/km

Cayenne

Consommation et émissions
Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 12,1 – 10,8 l/100 km
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 275 – 246 g/km
Classe d'efficacité: G
A
B
C
D
E
F
G 275 – 246 g/km

Cayenne E-Hybrid

WLTP*
  • 1,8 – 1,5 l/100 km
  • 42 – 33 g/km
  • 30,8 – 28,7 kWh/100 km
  • 66 – 74 km

Cayenne E-Hybrid

Consommation et émissions
Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 1,8 – 1,5 l/100 km
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 42 – 33 g/km
Consommation électrique en cycle mixte (WLTP) 30,8 – 28,7 kWh/100 km
Autonomie électrique en cycle mixte (WLTP) 66 – 74 km
Autonomie électrique en cycle urbain (WLTP) 77 – 90 km
Classe d'efficacité: A
A 42 – 33 g/km
B
C
D
E
F
G

Cayenne S

WLTP*
  • 13,4 – 12,4 l/100 km
  • 303 – 282 g/km

Cayenne S

Consommation et émissions
Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 13,4 – 12,4 l/100 km
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 303 – 282 g/km
Classe d'efficacité: G
A
B
C
D
E
F
G 303 – 282 g/km

Modèles Taycan

WLTP*
  • 0 g/km
  • 24,1 – 19,6 kWh/100 km
  • 370 – 510 km

Modèles Taycan

Consommation et émissions
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 0 g/km
Consommation électrique en cycle mixte (WLTP) 24,1 – 19,6 kWh/100 km
Autonomie électrique en cycle mixte (WLTP) 370 – 510 km
Autonomie électrique en cycle urbain (WLTP) 440 – 627 km
Classe d'efficacité: A
A 0 g/km
B
C
D
E
F
G

Modèles Taycan Cross Turismo

WLTP*
  • 0 g/km
  • 24,8 – 21,3 kWh/100 km
  • 415 – 488 km

Modèles Taycan Cross Turismo

Consommation et émissions
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 0 g/km
Consommation électrique en cycle mixte (WLTP) 24,8 – 21,3 kWh/100 km
Autonomie électrique en cycle mixte (WLTP) 415 – 488 km
Autonomie électrique en cycle urbain (WLTP) 517 – 613 km
Classe d'efficacité: A
A 0 g/km
B
C
D
E
F
G