Une idée porteuse

Le Taycan Cross Turismo est taillé pour l’aventure. Délibérément dépourvu de système d’attelage de remorque, le modèle polyvalent de la gamme Taycan permet toutefois de transporter des vélos à l’arrière, même des modèles électriques volumineux et lourds. Le porte-vélos imaginé par les ingénieurs de Weissach exploite l’espace libéré par l’absence de sorties d’échappement.

Illustration : Design Hoch Drei 

Les développeurs de Porsche ont conçu une solution de support pour laquelle ils ont déjà déposé un brevet. Le porte-vélos est fixé à l’arrière de la voiture par un système ingénieux de liaison directe aux longerons de la caisse autoporteuse. Ce type de montage unique au monde offre une stabilité hors pair. Le porte-vélos a été testé dans le cadre des essais complets du Taycan Cross Turismo, y compris sur la piste à grande vitesse de Nardò.

La position particulièrement basse du porte-vélos Porsche Tequipment minimise son impact aérodynamique, contribuant ainsi à améliorer l’autonomie de la voiture. Le montage est un jeu d’enfant : il suffit de retirer deux petits caches logés sur la jupe arrière, d’insérer les tubes support et de les tourner de 45 °, puis de monter le porte-vélos avant de le déployer en trois étapes. Le système offre une sécurité absolue : chaque étape verrouille la précédente, et si l’action n’est pas complètement ou correctement effectuée, le montage ne peut être poursuivi. Ce principe de prévention des erreurs est appelé « Poka-Yoke », un terme emprunté au japonais. Porsche met en œuvre ce principe de détrompage également pour l’assemblage de ses voitures.

Le montage des vélos est d’une grande simplicité grâce à l’espacement entre les rails de 38 cm (au lieu des 20 cm habituels sur les modèles courants du marché). Dès lors, le guidon et les pédales ne gênent pas. Une rampe de chargement et des entretoises cintrées, conçues pour assurer une parfaite fixation pour toutes les géométries de cadre, sont également disponibles à la commande. La force de serrage des éléments de maintien est limitée pour éviter d’abîmer les cadres délicats en carbone lors de la fixation. Le coffre reste bien sûr accessible lorsque le porte-vélos est monté. Doté d’un système d’amortissement hydraulique, le porte-vélos peut être rabattu en douceur pour permettre l’ouverture du hayon. Conçu avec des alliages d’aluminium, de l’acier à haute résistance et des plastiques renforcés de fibres, le système optimisé sur le plan fonctionnel pèse près de 20 kg de moins qu’une solution classique composée d’un support monté sur un attelage de remorque. La charge utile maximale de 50 kg suffit généralement pour monter un troisième vélo, à l’aide d’un kit d’extension. Cet accessoire peut être commandé en post-équipement.

Avec ses dimensions compactes (26 × 75 × 89 cm en position pliée), le porte-vélos se glisse facilement dans le coffre. Une housse de rangement pratique est proposée en option par Porsche Tequipment.

Nota : Le pré-équipement requis pour le porte-vélos arrière doit impérativement être demandé dès la passation de commande du véhicule neuf.

Johannes Winterhagen
Johannes Winterhagen

Articles connexes

Consommation et émissions

Taycan 4 Cross Turismo

WLTP*
  • 26,4 – 22,4 kWh/100 km
  • 0 g/km
  • 389 – 456 km

Taycan 4 Cross Turismo

Consommation et émissions
consommation électrique en cycle mixte (WLTP) 26,4 – 22,4 kWh/100 km
émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 0 g/km
autonomie électrique en cycle mixte (WLTP) 389 – 456 km
autonomie électrique en cycle urbain (WLTP) 463 – 541 km
Classe d'efficacité: A
NEDC*
  • 28,1 kWh/100 km
  • 0 g/km

Taycan 4 Cross Turismo

Consommation et émissions
consommation électrique en cycle mixte (NEDC) 28,1 kWh/100 km
émissions de CO₂ en cycle mixte (NEDC) 0 g/km
Classe d'efficacité: A