Big Loop

Chez Porsche, l’intelligence artificielle (IA) joue d’ores et déjà un rôle clé dans le développement. Dans un avenir proche, les experts pourront optimiser directement les fonctions des modèles de la marque en circulation grâce à l’apprentissage automatique. 

Illustration : Design Hoch Drei

Le terme « Big Loop » désigne l’échange de données continu entre la voiture et le système backend chargé de l’analyse des données en arrière-plan. Grâce aux outils d’intelligence artificielle, cette « grande boucle » assure une amélioration continue des systèmes d’aide à la conduite ainsi que d’autres fonctions. Prenons l’exemple du régulateur de vitesse adaptatif (ACC) : les nombreux capteurs du véhicule enregistrent chaque mouvement et position de la voiture, y compris la distance avec le véhicule qui précède. L’ordinateur de bord envoie en continu ces informations sous forme de flux anonyme vers un cloud via le réseau de téléphonie mobile. La plateforme informatique traite les données à l’aide d’algorithmes dédiés. Les optimisations fonctionnelles et les nouvelles applications développées à partir de ces données peuvent être testées en arrière-plan, en mode shadow. Tandis que le régulateur ACC opère normalement, la nouvelle variante logicielle fonctionne dans l’ombre dans un environnement matériel distinct.

Les développeurs de logiciels évaluent chaque solution conçue avec des outils IA et décident de leur implémentation dans le véhicule du client. Si la nouvelle fonction est appréciée par l’utilisateur, l’actualisation est téléversée via le réseau de téléphonie mobile sous forme de mise à jour à distance (over-the-air). La Big Loop est bouclée.

À l’avenir, cette boucle de données intégrée, associée à la simulation logicielle ultrarapide, permettra de réduire nettement les cycles de développement. Aujourd’hui déjà, une étape importante a été franchie : le Taycan est le premier modèle Porsche prêt à recevoir des mises à jour à distance.

Pour optimiser les améliorations fonctionnelles générées grâce à la Big Loop, il importe de disposer d’une vaste base de données. À cet égard, Porsche bénéficie de la collaboration avec les autres marques du groupe Volkswagen : le vaste corpus de données et les ressources disponibles pour le développement logiciel sont mutualisés par la société de services en ingénierie informatique du groupe créée à cet effet : Cariad (Car, I Am Digital). Ces données permettent de développer des systèmes et des fonctions dotés de l’ADN Porsche par les ingénieurs maison. Ainsi, les systèmes d’assistance contribuent à la sécurité et au confort en aidant les conducteurs dans les embouteillages ou lors des manœuvres de stationnement. Le conducteur reste toutefois seul maître à bord. Rouler en Porsche, c’est précisément pouvoir choisir de conduire en toute liberté.

Heike Hientzsch
Heike Hientzsch

Articles connexes